Roméo Elvis et Lomepal sont bien partis pour nous offrir un projet en commun

Roméo Elvis et Lomepal sont bien partis pour nous offrir un projet en commun

Dans une récente interview, Roméo Elvis et Lomepal affirment avoir déjà travaillé sur des sons ensemble et être prêts à unir leur talent dans le futur. 2018 pourrait être l’année de leur rapprochement autour d’un projet.

C’est l’histoire d’un paradoxe franco-français qu’il serait bon d’abattre. Largement observé chez les américains (Kanye & Jay-Z sur Watch the Throne, Young Thug & Future récemment), l’album commun entre deux poids lourds du rap est beaucoup plus rare dans l’Hexagone. Pourtant, à de nombreuses reprises ces 25 dernières années, les occasions n’ont pas manqué. Problèmes d’égo, complications contractuelles, les raisons sont légions mais trahissent sans doute une frilosité flagrante. Dommage lorsque l’on se remémore les rares collab entre rappeurs, dans les années 2000 notamment avec Ol’Kainry et Dany Dan sur le convaincant Ol’ & Dan.

Ce manque de rapprochement serait-il en train de se dissiper petit à petit ? C’est ce que demande le public. Certains jeunes loups du genre pourraient bien faire tomber les palissades entre MCs, pour notre plus grand bonheur. Parmi les révélations de cette année 2017, Lomepal et Roméo Elvis ont beaucoup en commun. Leurs projets respectifs, FLIP et Morale 2, ont cartonné. Ils sont de la même génération ou presque (1991 pour le parisien, 92 pour le belge) et sont sensiblement comparables musicalement. Cerise sur le gâteau, ils ont déjà bossé ensemble sur un morceau, « Billets » et nous ont gratifié d’un joli freestyle chez Skyrock il y a peu. De quoi les inciter à faire plus ensemble ? Il semblerait que oui.

Dans un entretien croisé au média belge Moustique, Roméo Elvis a avoué qu’un projet de groupe avait pointé le bout de son nez avec son homologue, qu’il surnomme d’ailleurs « mon alter ego français » dans cette même interview :

« Oui, nous avons composé quelques morceaux en vue de former un groupe. Nous sommes allés voir des beatmakers comme deux négociants en matières premières. Nous avons vécu de belles aventures, des trucs pas nets, et puis nous avons pris la décision de nous concentrer sur Flip et Morale 2 avant de tenter le coup à deux (…) Quand nous travaillons ensemble, je le comprends, je décrypte facilement ses envies. Parce qu’elles sont proches des miennes. Nous partageons le même trip égocentrique. Nous avons d’ailleurs envisagé la possibilité de rassembler nos nombrils autour d’un même projet. »

Le mot est lâché. Même si rien n’est encore annoncé à l’heure actuelle, il y a quand même de grandes chances de voir ce projet se matérialiser. Peut-être avant la fin de l’année ? Wait and see…